Une histoire de biscuits …

Les gourmandises de Provence et d’ailleurs

Ce terme de « biscuit » (panis biscotus en latin) nous vient des marins du Moyen-Âge qui embarquaient farine, oeufs et eau à bord, afin de préparer cette pâte qu’ils cuisaient deux fois par souci de conservation.

LA NAVETTE : Depuis la fin du XVIII siècle, tous les 2 février (jour de la Chandeleur), la population provençale savoure les navettes, les préférant aux crêpes. Ce biscuit en forme de petite barque est subtilement parfumé à la fleur d’oranger

LE CROQUANT AUX AMANDES : Les premières mentions du croquant remontent au XVIIème siècle, sous le nom de Croquants, de Croquets ou Casse-dents. Ce biscuit reflète la tradition de la culture de l’amandier en Provence. Composé sur une base d’oeufs, de farine, d’amandes, de sucre et de zestes d’orange, il se conserve et se déguste tout au long de l’année.

LA TUILE AUX AMANDES : Élaborée avec de la farine, du beurre, du blanc d’oeuf et des amandes effilées, ce petit four en forme de tuile est très croustillant. Nous vous la proposons en 3 versions : farine de blé / farine de maïs (sans gluten) / farine de riz et souchet (sans gluten).